Un amendement pour éviter les fermetures de casinos

Un amendement pour eviter les fermetures de casinos

Enfin une bonne nouvelle pour les petits casinos ! En 2015, leur fiscalité va être allégée et simplifiée. Les élus en ont décidé ainsi pour aider les établissements qui rencontraient de grandes difficultés dues à la crise.

La crise est bel et bien installée dans le monde casinotier et les petits établissements sont particulièrement touchés. Ces derniers ont obtenu un amendement leur permettant d'alléger leur fiscalité et ainsi de faire perdurer leurs soirées casino.

Les fermetures de casino entraînent des licenciements

Lorsqu'un casino ferme dans une ville, c'est toute l'économique locale qui en pâtit. En effet, cela implique non seulement des licenciements dans l'établissement de jeux, mais aussi dans d'autres activités complémentaires : restauration, hôtellerie... Ces métiers sont aussi impactés indirectement puisque le casino génère un flux de touristes permanent.

Les fermetures de casino impactent la commune d'implantation

 

Les fermetures de casino entraînent également une diminution des événements culturels de la ville. Les établissements de jeux ont en effet l'obligation de participer à la vie culturelle en organisant notamment spectacles et concerts. Enfin, il y a également une grande partie du budget de la ville qui est impacté. En effet, les casinos payent beaucoup de taxes aux municipalités. En période de crise, difficile pour les communes de se passer de ces revenus.

Si vous n'avez pas de casino près de chez vous, la soirée casino peut venir à vous ! Avec de nombreuses animations telles que le casino gourmand ou le Mur des énigmes, notre société AA Casino vous permet de profiter des joies du jeu sans risque grâce au casino factice.

Les élus locaux à la rescousse des petits casinos

Ainsi, les élus ont dû chercher des solutions pour améliorer la situation et éviter les fermetures de casinos. Cela s'est généralement traduit par une baisse des charges à payer par l'établissement de jeux. En plus de négocier au niveau de leur commune, les élus ont fait pression sur les députés. C'est ainsi qu'un amendement a été adopté début décembre 2014 pour alléger la fiscalité des petits casinos. A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle. En effet, ce sont 25% des casinos qui sont en déficit en France (ils n'étaient que 22% en 2012).

En plus de diminuer les prélèvements sur le produit brut des jeux, l'amendement prévoit également le soutien des établissements qui recrutent ou qui ne licencient pas de salariés. Cependant, ces mesures ne suffisent pas et les casinos doivent s'adapter et continuer leurs efforts pour attirer toujours plus de clients.

Partagez cet article :

Ce qui pourrait vous intéresser :