Un croupier escroque le casino Barrière de Toulouse !

Tout joueur de casino qui se respecte a déjà rêvé de se faire une petite fortune, et de plumer la banque ! Certains ont décidé de passer à l'acte, et ont escroqué le casino Barrière de Toulouse.

Les croupiers ne sont pas de simples distributeurs de cartes, ou des lanceurs de billes pour l’animation casino… Ils ont une réelle responsabilité vis-à-vis du casino. C’est sur eux que repose la fiabilité de l’établissement, son image, et la confiance des clients. Pourtant, la frontière semble parfois trouble entre impartialité et manipulations, comme cela a été le cas au casino Barrière de Toulouse.

Escroquerie au casino Barrière de Toulouse

escroquerie rouletteTravailler dans le milieu des jeux d’argent et voir à chaque soirée casino plusieurs milliers d’euros défiler devant ses yeux peut vite devenir tentant ! C’est pourquoi certains cherchent à connaître les failles et les secrets bien huilés de ces animations casino, afin de pouvoir les exploiter à leur avantage, comme ce fût le cas au casino Barrière de Toulouse.

L'exploitation d'une faille dans la roulette électronique

C’est ce que Christopher, un ancien croupier du casino Barrière de Toulouse, a fait pour permettre à sa petite amie et son copain d'enfance d'en profiter. Comment ? Sur la roulette électronique, le Toulousain de 25 ans lançait la boule de façon suffisamment lente pour qu’elle n’active pas les capteurs, censés bloquer les mises. A l’aide d’un code, ses amis pouvaient alors enregistrer leur mise une fois la bille fixée sur un numéro. En définitive, cette petite manipulation permettait de débloquer les mises de ses complices, après que la course de la bille ce soit terminée.

 

Ce détournement s'élève à plus de 11 000 euros pour les 3 escrocs. Bien qu’en soit la somme ne soit pas astronomique par rapport à ce que l’on peut trouver dans ces établissements, le préjudice subit par le casino Barrière de Toulouse pour la perte d’exploitation de la roulette s’élève à plus de 200 000 euros ! Jugés récemment, ils ont été condamnés à des travaux d’intérêt général, et à une amende de 1000 euros pour la petite amie du croupier qui misait davantage.

Partagez cet article :

Ce qui pourrait vous intéresser :